Réagir à des remarques désagréables sur mon aspect

par | Déc 4, 2020 | Croissance personnelle et réussite, Leadership

Il meurt lentement

Il meurt lentement celui qui ne voyage pas, celui qui ne lit pas, celui qui n’écoute pas de musique, celui qui ne sait pas trouver grâce à ses yeux.Il meurt lentement celui qui détruit son amour-propre, celui qui ne se laisse jamais aider. Il meurt lentement celui qui...

Depuis le début de mon premier mariage j’ai pris du poids, et je ne suis jamais parvenu à endiguer cette progression jusqu’à il y a un an environ, en changeant mon mode de vie au quotidien. Il se trouve que j’ai un aspect avenant, sympathique, j’attire les femmes comme des mouches et les moqueries et remarques condescendantes sur mon poids comme du miel pour des abeilles. Je n’ai que très rarement réagi car j’étais assez paralysé par un sentiment d’illégitimité : “ils avaient raison ceux qui m’humiliaient“. Je pensais cela. Et en même temps je trouvais vraiment indignant ce genre d’interventions dégradantes. Que faire?

Un jour, l’une de mes amies de jeunesse, une psy (en plus) me fit une remarque en public sur le fait que je reprenais du plat principal (un gratin à tomber par terre!!) et que je devrais m’inquiéter pour mon poids…

C’était la situation la plus humiliante que j’aie vécue… Mais j’avais beaucoup travaillé ma position et je la fixais droit dans les yeux en l’interpellant :

Dis-moi E…, en quoi cela te gêne-t-il que je sois manifestement en surpoids?

C’est pour ta santé que je te dis cela” me répondit-elle.

Ahah…. je te remercie de tant de sollicitude repris-je, mais dis-moi : avons-nous passé un accord explicite ou implicite de veille mutuelle?

Heu…. non

Alors cette remarque te concerne, toi, et uniquement toi, et je suis désolé que tu sois à ce point terrorisée à l’idée d’être de nouveau en surpoids toi-même” (à 18 ans nous avions 10kg de différence, en plus pour elle, pour 15 cm de moins que moi)(j’adorais sa magnifique poitrine mais elle ne l’a jamais su ;-)))

Elle a quitté la table en larmes et, dans mon cercle social, plus jamais personne ne s’est avisé de me faire une remarque.

Désormais quand un ou une écervelé/e s’avise de me juger sur mon apparence, il/elle ne le fait qu’une fois…

Cela parle de lui/elle, et je ne lui donne pas mon accord pour ce genre de relation.

Olivier H. 12/2020