« Des choses nouvelles et des choses anciennes » (Chapitre 3 : Extraits)

Couverture du livre

Qui est Dieu?Le DIVIN

……Le Divin est Hesed.

….. J’encourage les athées, les révoltés, à ne pas croire, et à abandonner leurs (fausses) croyances.

….Dans ma tradition d’éducation religieuse, puis dans les nombreuses études de textes auxquelles j’ai assisté, la deuxième des Dix Paroles (les fameux dix commandements) était rarement présentée et approfondie. …..il est depuis longtemps admis qu’une application directe de cette Parole réside dans notre rapport à nos conceptions du Divin. …

Ceci dit, dans le texte de la Genèse, les “malédictions” s’enchaînent, et semblent confirmer et valider cette nécessaire peur du Divin…

Alors que croire?

J’ai longtemps vécu de grands troubles dans mes représentations du, et ma relation au Divin. Les textes Bibliques montrent tellement d’ambivalence dans les rapports du Divin avec l’humanité, et notamment dans l’Ancien Testament! Comment concilier tout cela?

J’ai d’abord cru que Dieu étaient comme les hommes et que, pour Lui, la fin justifiait les moyens. ….

….L’étape suivante de mon évolution a consisté en la prise d’une position qui s’est affirmée peu à peu : Je rejetai tout simplement tous textes qui ne collait pas avec ce que je comprenais des enseignement du Christ. ….

Un épisode de la vie de Jésus prend un sens formidable : dans les Évangiles, celui-ci entre avec ses “disciples” (élèves, suiveurs) dans un village des frères ennemis des juifs, les Samaritains. ……

La réaction de Jésus montre clairement qu’il se distingue fondamentalement de l’image du Divin incrustée dans l’esprit des personnes de son temps, y compris de ses plus proches. Il vient pour SAUVER.

….Le second stade consiste alors à chercher, lire, et relire attentivement les parcelles de lumière qui permettent de valider notre utilisation du crible. …..Le Divin n’a pas comme manières le meurtre et la violence. Les hommes, malheureusement, si.

…..Les textes que je viens de prendre en exemple sont porteurs d’un autre “mystère éclairant”.

…..L’être humain a donc essentiellement asservi le reste de la création pour son usage personnel et égoïste, et a oublié que TOUT ce qu’il pense, dit et accompli, influe en bien ou en mal sur …. l’Univers.

Le Divin est amoureux de sa Création, toute sa Création. …

…“120’000 hommes et ces animaux en grand nombre”.

…..Il y aurait tant à dire sur cette déclaration, mais je veux simplement souligner que, jusqu’à la fin de cette magistrale et intemporelle bibliothèque, l’Amour du Divin s’étend, inclut, intègre de manière essentielle et naturelle, TOUTE sa création, et en ce qui nous concerne, “la Terre”. ….Quittons le clan de “ceux qui détruisent la terre”.

….“Moïse dit: Fais-moi voir ta gloire! L’Eternel répondit: Je ferai passer devant toi toute ma bonté (Hesed), … tu me verras par derrière, mais ma face ne pourra pas être vue.”

…..Voilà donc, décidément, incontestablement, la Vérité. ….Rien de tel qu’une métaphore ou parabole pour imaginer les dégâts : imaginez-vous rester sur une plage, en plein soleil, toute une journée en plein milieu de l’été, les yeux ouverts. ….

….Je terminerai mon commentaire sur ce récit en mettant l’accent sur la nature de ce qu’il y a derrière Kabowd, sur ce qui fait tourner l’App “Dieu”, sur son “Système d’Exploitation” aussi bien que dans son “Hardware” (que l’on me pardonne cette métaphore misérable et triviale), sur l’essence-même du Divin : Il y a “Hesed”.

…..Michael Card, fasciné par ce terme, a mené des recherches ..et a recensé près de cent-dix significations différentes et appropriées du terme Hesed dans la Bible, résumées bien souvent à ce mot composé en anglais “lovingkindness”, ….

Voilà de qui Jésus est l’empreinte. Voilà qui était, est, et sera le Divin. Voilà qui était est et sera Jésus.

Et là je préviens le lecteur : ce qui va suivre est difficile à concevoir clairement, donc difficile à énoncer clairement. …..

…Dieu qui crée, Dieu qui détruit par le déluge. Dieu qui chasse Adam et Eve “désobéissant” du Jardin primordial, Dieu qui suit Caïn le meurtrier et le protège de manière spéciale. Dieu qui dit “tu ne tueras point”, Dieu qui envoie des milliers de guerriers de “son peuple saint” massacrer sans pitié toute vie pour arracher le pays promis. …

Comment s’y retrouver?

…Je lisais récemment le livre indémodable de Napoleon HILL : “Réfléchissez et devenez riches.” :…“C’est grâce au sixième sens que L’Intelligence infinie peut communiquer avec l’individu…..sa compréhension ne vient que par la méditation….Il existe une Cause Première ou une Intelligence qui baigne chaque particule de matière et pénètre  chacune des unités d’énergie perceptible à l’homme….(p 181-182)….

….Et pour les auteurs bibliques, tout vient du Divin. Ils ne distinguent pas encore à ce stade, la liberté intrinsèque de l’Homme qui lui permet de diriger dans un sens ou dans un autre l’action de ces puissances gigantesques….

….Ainsi donc, le Divin a donc remis un pouvoir gigantesque à sa Création, dont les êtres humains, et ceux-ci doivent parcourir un chemin long et difficile vers la Liberté….depuis la nuit des temps…

….Je n’ai rien à craindre de Celui qui m’a créé, Il est Hesed. Il me sauve, par ma foi, des effets destructeurs de sa Puissance Universelle, égoïstement et iniquement utilisée par moi.

Olivier H. Sommer, ©2020

Obtenez l'Ebook intégral de mon nouveau livre : 2,99€ au lieu de 6,90€

Des choses nouvelles et des choses anciennes.Découvrir son trésor dans la bible : témoignage d'un chemin

« Des choses nouvelles et des choses anciennes » (Chapitre 2 : Extraits)

Couverture du livre

La Bible

…..Qui, dans le monde occidental n’a pas entendu au moins une fois ces mots : la Bible?

….Les religions les plus fondamentalistes et intégristes sont celles qui sont le plus littéralistes. C’est-à-dire qu’elles limitent considérablement la “distance” possible entre ce qui est écrit et l’esprit qui la lit.

…..A l’autre extrême on trouvera les lecteurs les plus relativistes, chrétiens extrême-libéraux, qui suppriment si on les écoute, la majeure partie de la Bible, …..

Trouver un positionnement satisfaisant, nourrissant, source de réels croissances et épanouissements personnels et collectifs face à la Bible, relève donc d’un défi permanent …..

Ce chapitre est la clef pour poursuivre la lecture de ce livret, mais aussi pour votre liberté. ….J’ai trouvé une voie vers ce positionnement et je la poursuis assidûment. 

…….La Bible est une appellation issue du grec “Ta Biblia” – Les Livres -, …..

La Bible est composée de deux grandes parties issues de deux grandes ères :

1) La première partie, appelée “Ancien Testament” (la Torah (Loi) du judaïsme), est constitué exclusivement d’écrits datés, pour les plus récents d’entre eux, de 2400 ans (400 ans avant notre ère – avant JC), …

2) La deuxième partie, appelée “Nouveau Testament”, rassemble, outre les fameux quatre évangiles, une collection de lettres et prédications…Ce sont donc des récits datés de 1850 à 1950 ans d’ancienneté.

…..On parle de “testament” comme substitut au mot “alliance”. …..Et dans la Bible c’est le Dieu qui commence à établir une alliance entre Lui et l’Homme.

….Le Divin est donc en faveur des Hommes. Depuis le commencement, délibérément, passionnément, entièrement, et éternellement. Cela est LE prisme au travers duquel je trie mes croyances, au travers duquel je lis La Bible, au travers duquel je l’interprète. Au travers duquel je dirige ma vie. Au travers duquel je fais grandir mon âme ….Le Divin est le premier Libérateur

…Et au milieu de tout cela, une plante qui brise le béton d’un trottoir, le miel des abeilles sur un toit de Paris, des oiseaux qui chantent au petit matin,  un enfant qui naît et qui tête le sein de sa mère, ….un Gandhi ..un Martin Luther King ..un Nelson Mandela …des soignants qui bravent le danger …des enseignants qui travaillent dans les banlieues … …Forest Gump, Rain Man, un couple qui fait l’amour…. La Vie. 

……Nous touchons-là le coeur de ce chapitre. Et j’invite le lecteur à me suivre avec attention.

La Bible peut s’adresser et parler à chaque individu de cette planète. c’est un fait non-démenti par les milliards de publication depuis ses premiers auteurs. Pourquoi? 

…….. j’invite les lecteurs à se distancer donc des lectures trop littérales, pour observer les grandes forces, pulsions, orientations, élans, et donc énergies fondamentales et opposées, transparaissant dans chaque récit Biblique, pour les ramener à sa propre expérience de vie, et, par suite, les ramener à l’expérience de vie de chaque humain qui l’entoure.

…..Où est le Divin dans tout cela, le Christ, le Saint-Esprit?… peut-être pas sous les “images taillées” que les doctrines nous proposent en “prêt-à-croire”.

…..Le Désir du Divin. Voilà donc un concept tellement nouveau et tellement ancien. 

“On t’appellera mon plaisir en toi”, “Ta taille est comme un palmier, tes seins comme des grappes. Je me dis : je grimperai sur le palmier et j’en saisirai les grappes”. “L’époux vient”…

….J’ai mieux compris pourquoi l’homme et la femme étaient, toute leur vie, mûs par le Désir. Pourquoi le désir est l’élément déterminant du succès. et qu’il est tellement facile de confondre désirs et Désir. 

….Selon cette théologie, Dieu n’ordonne pas, il énonce son Désir, il appelle à la vie, il suscite le Désir. Et “ça” répond. Ou non. …..

 

Nous avons le privilège d’avoir une raison, une intelligence, et un coeur. Nous avons la liberté de nous placer en interlocuteurs permanents des textes Bibliques, en interlocuteurs adultes, avisés, responsables, et clairvoyants.

…N’ayez plus peur de mal penser, de mal croire, de mal lire…..Dieu n’est pas comme cela, il est Hesed.

Désormais, lisez la Bible avec ce prisme. Vous serez surpris!

Olivier H. Sommer, 2020

Obtenez l'Ebook intégral de mon nouveau livre : 2,99€ au lieu de 6,90€

Des choses nouvelles et des choses anciennes.Découvrir son trésor dans la bible : témoignage d'un chemin

“Des choses nouvelles et des choses anciennes” (Chapitre 1 : Extraits)

Couverture du livre

Mon parcours

Je suis né dans une famille Adventiste du 7ème jour, au début des années 60. J’étais l’aîné, pour la quatrième fois dans le cycle des générations de la famille paternelle. 

Mon arrière grand-père paternel était un pur Suisse-Allemand, de la campagne Zürichoise, un homme dur à la tâche et droit comme un I. Il avait été, là-bas, l’un des premiers convertis à la nouvelle religion, venue tout droit des USA. 

…..Son fils aîné HANS, s’était formé comme maître-relieur, avait adopté la religion de ses parents, et s’en fut en France, …où il connut sa femme, ma normande de grand-mère paternelle, ELISE.

…..Au début de la guerre naît leur premier enfant, ERIC. ….

…En 1960, pour son service militaire, il est …. à Alger, où il fréquente l’église Adventiste existante de l’époque et il fait la connaissance de sa future femme, ANDRÉE 

…..ERIC et ANDRÉE se marièrent en décembre 1962. …on proposa à mon père de devenir instituteur dans l’école primaire Adventiste d’Alger. Ce fut le début d’un parcours de missionnaires-employés de l’Eglise Adventiste ….

……C’est également à cette époque que plusieurs événements démoralisants directement liés à l’Eglise eurent lieu. ….

Au milieu de cette atmosphère délétère, fin 1969, la direction de l’église adventiste décida de fermer sa “mission” en Algérie..

…en 1970, nous aterrîmes à Dakar, où mon père prit la direction du Collège Adventiste, alors en pleine déconfiture. … Nous vivions les conséquences de la fin de l’époque coloniale. 

1972 : Séminaire Adventiste du Salève. ….. 

…Et mon père, faisant partie des “rebelles”, fut tout simplement “remercié”. Nous étions en 1974, la crise pétrolière venait d’éclater, le monde changeait, ….

… Mes parents choisirent un lieu perdu en Dordogne profonde, pas d’eau courante, pas de téléphone. Un lieu en déshérence à rebâtir…..

…J’aimais profondément le Jésus que je me représentais, mais le mépris dont mes parents, et particulièrement ma mère – la rebelle qui faisait vivre notre foyer et payait les pertes de l’activité agricole- faisaient l’objet par notre propre milieu, ainsi que les regards, paroles et attitudes sévères et désapprobateurs sur mes goûts pour la “musique du monde” détruisirent à long terme ma tolérance et ma douceur naturelle.. 

……Je faisais partie d’une Nième “génération sacrifiée”, dont les ailes étaient consciencieusement coupées pour limiter l’envol et la distance de vol…..

…Je connaissais bien la Bible, et me plaisait à enseigner ce qui ne l’était jamais … Je découvris très tôt que le Jésus des Evangiles n’avait rien à voir avec l’image que le Christianisme et l’église Adventiste présentait au grand public….

….J’avais quarante-cinq ans quand l’église locale que je fréquentais et dans laquelle je m’impliquais, me demanda d’être l’un des ses “anciens” (pasteur bénévole). .

Avec le Pasteur appointé en charge….nous oeuvrâmes pendant six belles et longues années, à exprimer et transmettre le meilleur de ce que notre compréhension de l’Évangile pouvait apporter; à accompagner et encourager les personnes à découvrir une position rassérénante dans la relation entre le Divin et l’Être Humain/l’Humanité ; à déconstruire patiemment les croyances mortifères et les mythes démoralisants, qui sabotent tout bonnement le bonheur des gens, en particuliers des personnes de bonne volonté.

…..nos propres vies se déroulaient en souffrance, aussi bien intérieurement qu’extérieurement. ….Mais fîmes connaissance avec la Joie, avec la confiance, avec la détermination et la persévérance. 

….Nous avons tous faim et soif. Nous avons tous nos peurs. Nous avons tous besoin de nourriture spirituelle. Religieuse ou non. 

…..Je puis … affirmer sans hésitation aujourd’hui que la Bible est une référence incontournable dans ce domaine. Cependant ses messages sont en grande partie voilés, mystérieux, et malheureusement pervertis par une vision religieuse. …je me joins pourtant à cette déclaration : “celui qui écoute la Parole du Divin est comme un père de famille qui tire de son trésor des choses nouvelles et des choses anciennes”.

…….On peut amener un âne devant la meilleure eau qui soit, mais s’il n’a pas soif il ne boira pas. … Ce petit ouvrage est donc vivement déconseillé à ceux qui savent déjà et qui “ont la vérité”

Olivier H. Sommer, 2020

Obtenez l'Ebook intégral de mon nouveau livre : 2,99€ au lieu de 6,90€

Des choses nouvelles et des choses anciennes.Découvrir son trésor dans la bible : témoignage d'un chemin